E poi fate l’ Amore – Et puis faites l’ Amour

Lo(u)ve fête à sa façon Octobre rose. Vous offrir un poème délicat comme une rose , un pétale de sensualité, un pétale de fragilité, un cœur d’humanité .Vidéo en langue originale , l’italien de l’auteur Alda Merini et traduction en français.

Et puis faites l’amour.

Pas de sexe, juste de l’amour.

C’est ce que je veux dire.

Continuer la lecture de « E poi fate l’ Amore – Et puis faites l’ Amour »

Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana

Parce que le serveur de son site « bug » et parce que Lo(u)ve joyeuse toujours !Oui , je suis une de ces filles de joie. En copie, l’intégralité de votre article de blog. Lo(u)ve ne vous a pas demandé l’autorisation , animale sauvage , mais Namaste !!!

Oui, je suis une Fille de Joie ! Profondément, intimement, une Fille de Joie. Littéralement, et à plusieurs titres… Oui, il semblerait qu’Eros ait versé dans mon Sang quelques gouttes de son ivresse langoureuse et joyeuse, un brin sauvage et toujours ondoyante, savourante… Oui, il semblerait que la délicieuse Marie-Madeleine ait enveloppé mon Corps et mon Âme d’un intense voile d’Amour écarlate. Et il semblerait qu’Isis, Hathor et Sekhmet chuchotent à chaque instant à mon Ventre tiède et bercent mon Calice avec lenteur et magie…

Continuer la lecture de « Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana »

Ire oh , ah !

De l’ire, oh j’ai là !Tatouez moi la peau, quand louve frustrée je me traine à vos pieds! Rose sauvage, la soie du kimono se déchire sous les épines. Dos vouté, la Geisha s’étiole. Elle vous a dans la peau et de ne s’arque bouter, de ne point frissonner, elle perd pied. Encordez son corps ! Sous la contrainte et la morsure du lien qui l’enserre , c’est l’attachement à vous qui se dessine . Les marques dermographiques sont les cicatrices éphémères d’un moment fort d’abandon qu’on ne s’autorise pas dans la vie. Je me laisse tomber entre vos cordes tissant la liberté de m’échapper, acceptant de me laisser aller par vous, dans cette suspension hors du temps et de l’espace . Tu respectes mes limites, tu noues mon souffle , pares mon corps d’émotions et d’amour dans une communication non verbale dont les vibrations en exultent les soupirs, les désirs, le plaisir.

Continuer la lecture de « Ire oh , ah ! »

Lettre à ma catastrophe naturelle

Rayn May 13, 2011

Ma tendre lubrique , ma soumise, ma reine , mon amante, mon aimante , ma douce;

Je te sais isolée dans ta bulle , dans ta citadelle interdite, emmurée volontaire dans ton silence , par mon absence , mes négligences , mes impatiences. Tu te gommes et t’effaces du tableau ; tu quittes la scène et l’acte d’une pièce théâtrale, tu ne trouves plus les rimes de « nous » ou du « je » ; tu as égaré  la règle de nos jeux amoureux . Je connais ces mises à distance et pire . J’en connais les enjeux . Comment puis -je accepter ce qui n’est pas un sacrifice à tes yeux alors que tu me prives de toi , de ta sensualité, de tes initiatives érotiques, osées , de l’expression de tes envies qui nourrissent les miennes? Comment puis-je oublier ton incandescente indécence dans nos échanges , nos joutes verbales où nos langues s’enroulent , nos corps s’aperçoivent et se dégustent  en soupirs et en râles Animals ?   Crois -tu que je puisse te délaisser , t’oublier et accepter cette défaite sans broncher ? Crois-tu qu’il me suffira de plaquer contre un mur celle qui … d’essayer au travers du romantisme, de la tendresse d’un enlacement ou de chercher à répondre à ses désirs pour assouvir tous les miens ? Puis-je me passer de ton sexe chantant, de tes rythmes, de tes souffles brûlants et incitateurs à transgresser, à dépasser les interdits? Arriverai-je à ne plus entendre la musique sexuelle, les soupirs et gémissements et ta voix qui vacille quand embarquée dans la montée du plaisir tu jouis et décuple mon plaisir ?

Continuer la lecture de « Lettre à ma catastrophe naturelle »

Grand Corps Malade – Comme une évidence

Illustration musicale et littéraire du langage amoureux , beauté du texte en partage , comme un cadeau, comme une évidence…

En fait, ça fait un moment que se croisent dans ma tête 

Des mots et des douceurs qui pourraient faire un texte 

Un truc un peu différent, je crois que ça parlerait d’elle 

Faut avouer que dans mon quotidien, elle a mis un beau bordel

Mais j’ai un gros souci, j’ai peur que mes potes se marrent 

Qu’ils me disent que je m’affiche, qu’ils me traitent de canard 

C’est cette pudeur misogyne, croire que la fierté part en fumée 

Quand t’ouvres un peu ton cœur, mais moi cette fois je veux assumer

Continuer la lecture de « Grand Corps Malade – Comme une évidence »

Apres la rencontre, la  » fréquentation amoureuse »

Jean Marie Auradon

Les suites de la rencontre, quand la relation interpersonnelle  s’établie montre, par de nombreuses modifications comportementales, le grand chamboulement que l’état amoureux entraine.

 Il est noté certaines constantes comme un retour au vécu du  premier lien affectif marquant autre que celui enfant/Parents si déterminant dans la mise en place de la dépendance, l’indépendance ou l’autonomie affective ( notion déjà effleurée par la louve). Le petit enfant intérieur se réveille . Comment se manifeste-t-il? Un passage « régressif  » apparait lors  de la période de  « fréquentation » ponctuée de rendez-vous, de sorties, de longues soirées , des nuitées , de la socialité du nouveau  » couple ». Elle s’accompagne de la mise en place de l’entente intime puis sociale au travers d’un langage propre, d’investissements de sens communs sur des objets, des lieux, des activités . Cette deuxième phase , Louve vous la conte à sa sauce.

Continuer la lecture de « Apres la rencontre, la  » fréquentation amoureuse » »

Résonnance : de la rencontre séduction, à l’émotion. Pistes du corps au cerveau

 La louve que je suis a toujours été intriguée par le mode de fonctionnement des humains lorsque deux individus de cette espèce se rencontrent, se découvrent et qu’une attirance entre eux se manifeste. Que ce soit séduire pour une nuit ou charmer pour la vie, cette phase particulière met en place des mécanismes émotionnels, physiques, biochimiques, psychiques, comportementaux . Lesquels sont mis en « branle » quand se noue une relation sensorielle et temporelle avec un autre être humain ? Qu’est-ce que le  « feeling » une sensation particulière, un partage d’émotions, un désir, un besoin qui s’exprime ? Autant de questions que la louve va essayer d’en trouver des pistes et vous les soumettre.

Continuer la lecture de « Résonnance : de la rencontre séduction, à l’émotion. Pistes du corps au cerveau »

Le bel amant

Il avait ce don de pouvoir  s’abandonner dans l’instant à un certain élan pour l’éprouver plus intensément, de savoir donner une « éthique » à ses relations multiples. Ce n’était pas un collectionneur de nouvelles conquêtes, un consommateur de kilos de viande. Des poulettes, des dindes, des grues, quelques oies blanches, des thons parfois, ah non rien de tel à son menu . Trop respectueux des femmes , si loin de ce principe de domination phallique qui continue à ancrer les stéréotypes, les comportements de ses semblables masculins , notre héros  du jour est  l’amant idéal, l’ami, le confident, le complice que de nombreuses femmes rêvent de rencontrer. Il est celui qui, apres un moment intime et charnel où la sensualité est quasi plus présente que la sexualité, vous entraine dans de longues discussions passionnantes où la spiritualité caresse les âmes ,une fois les corps physiques réjouis. Notre personnage du jour a tellement d’étiquettes qu’il en sera difficile de le classer dans une seule catégorie. Vous en conter toutes les facettes inspirera la Louve pendant des décennies. Laissons tomber aujourd’hui son côté pansexuel, libertarien, pro féministe, ses relations fissionelles ou polyamoureuses, ses amitiés sexuelles pour nous pencher sur sa masculinité féminine .

Continuer la lecture de « Le bel amant »