Allumeuse de rêve

La nuit je me vois allumeuse de tes rêves errant sur les courbes et les creux du continent de ton corps. Je chemine sur les berges de la rivière où s’écoule la source de tes passions. J’explore , d’une langue boussole le vallon du menton guettant l’invitation de me perdre dans ta bouche à étancher ta soif d’extase.  Je suis braise et glace, tison qui danse et chante rougeoyant ;

Continuer la lecture de « Allumeuse de rêve »

Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana

Parce que le serveur de son site « bug » et parce que Lo(u)ve joyeuse toujours !Oui , je suis une de ces filles de joie. En copie, l’intégralité de votre article de blog. Lo(u)ve ne vous a pas demandé l’autorisation , animale sauvage , mais Namaste !!!

Oui, je suis une Fille de Joie ! Profondément, intimement, une Fille de Joie. Littéralement, et à plusieurs titres… Oui, il semblerait qu’Eros ait versé dans mon Sang quelques gouttes de son ivresse langoureuse et joyeuse, un brin sauvage et toujours ondoyante, savourante… Oui, il semblerait que la délicieuse Marie-Madeleine ait enveloppé mon Corps et mon Âme d’un intense voile d’Amour écarlate. Et il semblerait qu’Isis, Hathor et Sekhmet chuchotent à chaque instant à mon Ventre tiède et bercent mon Calice avec lenteur et magie…

Continuer la lecture de « Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana »

Ire oh , ah !

De l’ire, oh j’ai là !Tatouez moi la peau, quand louve frustrée je me traine à vos pieds! Rose sauvage, la soie du kimono se déchire sous les épines. Dos vouté, la Geisha s’étiole. Elle vous a dans la peau et de ne s’arque bouter, de ne point frissonner, elle perd pied. Encordez son corps ! Sous la contrainte et la morsure du lien qui l’enserre , c’est l’attachement à vous qui se dessine . Les marques dermographiques sont les cicatrices éphémères d’un moment fort d’abandon qu’on ne s’autorise pas dans la vie. Je me laisse tomber entre vos cordes tissant la liberté de m’échapper, acceptant de me laisser aller par vous, dans cette suspension hors du temps et de l’espace . Tu respectes mes limites, tu noues mon souffle , pares mon corps d’émotions et d’amour dans une communication non verbale dont les vibrations en exultent les soupirs, les désirs, le plaisir.

Continuer la lecture de « Ire oh , ah ! »

Iroha -La Quarta Corda

 Magnifique fusion de 2 arts traditionnels japonais . Shibari, kinbaku avec les cordes d’Andrea de  » La Quarta Corda »et l’encre de calligraphie de Sho 良友 illustrant le poème Iroha . Ancient poème japonais datant de l’ère Heian , à propos du  » Mujo » l’impermanence de toute chose , concept fondamental dans le Buddhisme

Iroha

 Traduction du poème tracé sur le corps du modèle : Même les fleurs colorées et parfumées sont vouées à se disperser . Qui dans notre monde est inchangeable?

Aujourd’hui j’ai croisé les profondes montagnes de l’existence évanescente. Je n’aurai pas de rêves superficiels ni n’en serai troublé.

Rouge éternité

Rêver de toi quand glissée sous la couette rouge baiser, rouge passion, rouge désir et se laisser emporter dans un onirique voyage sensuel . Elle te raconterait, cette couette au reveil :

 elle te dirait ces boutons  framboise qui se tendent et s’érigent ; petits tétons tentants. Elle te dirait cette perle nacrée capuchonné  dans son écrin encore fermé mais qui pulse. Elle te dévoilerait  les senteurs et effluves  de cyprine contenue  qui ne demande qu’à tapisser les recoins prêts à s’offrir pour être froissés, explorés , trifouillés, englobés et gobés, gorgés de désir inassouvi, d’envie, de plaisir à naitre et à mourir dans les soupirs. Elle te crierait la joie et le bien-être, l’épanouissement de l’âme par la jouissance en accord, en harmonie . C’est ça: un flot de sensations , lumière, chaleur  énergie qui circule , boule de feu , irradiation de partout et la boule du sexe, bas ventre cerveau , creux des reins de l’esprit , ça galope, ça s’échappe, passe une digue et je  ne l’arrête plus. L’  éclair qui jaillit le  bourdonnement abeilles des  oreilles et……

Tremblante de partout et dans la paix de la plage immaculée de l’esprit apres l’explosion de mots, d’images mentales, je m’enroule autour du Toi, me serre contre toi ,me love  pour que le cœur se calme, que le souffle s’apaise et que l’âme exulte. Nous nous donnons cette respiration de l’esprit ,  ce souffle Energie qui enfle et emporte tout , cette  déferlante des sens et jouir de nos corps, nos esprits en symbiose absolue , entente parfaite , union fatale.

Plaisir de ce plaisir , force mentale ,énergie vitale qui circule , c’est être vivant , être vibrant et…

 Rouge en est la couleur.

De ce rêve, de ce voyage imaginaire , de l’éphémère  j’en  capte l’essence et te transporte vers un ciel où nous toucherons du doigt l’éternité.