L’inconnue du parking

Tambourinant d’une main contre la paroi de la cage d’ascenseur qu’il attendait impatient, il s’en voulait d’avoir oublié son téléphone dans la voiture . Redescendre au parking souterrain , le récupérer et se hâter de remonter à la surface .Il n’aimait pas se présenter en retard à ses rendez-vous et en homme tres organisé, détestait tous les petits aléas  de la vie … Enfin , les portes s’entrouvrirent. Il s’engouffra  et stoppa net dans son élan  pour frapper  avec insistance sur la touche « niveau  » du dernier sous-sol. Comme paralysé, il se tenait  face au miroir tapissant le fond  de la cabine d’ascenseur . Le reflet renvoyé lui montrait le visage à l’expression interloque de ce bel  homme rasé de près, fort bien apprêté. Submergé par son sens olfactif titillé par l’étrange parfum qui y régnait, un flot de pensées, d’images mentales plus érotiques les unes que les autres l’assaillait. Aucun doute, il bandait… Que lui arrivait-il pour en être si troublé?

Continuer la lecture de « L’inconnue du parking »

Ouverture au Changement

Lo(u)ve ouvre les portes de ce petit blog Adulte en installant un blogroll . Amener à partager des visions parfois généralistes avec des thèmes qui lui sont chers. Dans une autre vie , elle était végétale , une petite fraise qui n’aimait pas le beurre de cacahuètes. Je vous convie à aller explorer , à fouiner dans les catégories et mots clés Amour, Cerveau, relation humaine . Vous y retrouverez certainement des  » posts » via la lo(u)ve qui est ici plus charnellle, plus légère, plus fictionnelle, plus animale. Une confidence  entre vous et moi : il parait que Lafraise va reprendre sa plume ; Lo(u)ve ses poils …

D’autres partages à venir petits humains ! Insatiable sur les relations que vous tissez entre vous , vous observer à la loupe avec cette impression de ne pas tout comprendre , mais vous êtes si intéressants à étudier sans jugement aucun . Affaire à suivre !

Post-confinement

Trois petits coups martelés à la porte , puis un grattement léger . C’était lui , la façon de s’annoncer . Apres de longues semaines de séparation par ces temps de confinement , ils allaient enfin se retrouver . Elle se dirige lentement vers le hall d’entrée cherchant à canaliser l’excitation, l’envie, le désir qui la submergent.  Se voir, se sentir, se toucher, se gouter et se redécouvrir . Enfin!

Ce moment accroché au temps du manque, de ce vide de l’absence, de ce trop-plein de l’attente qui vous bouffe, vous fait douter de tout et de vous-même.

Continuer la lecture de « Post-confinement »

Petite mort

Leur relation pouvait être qualifiée d’oxymoresque . Tout comme un clair-obscur, un silence assourdissant , ils alternaient des crises épanouissantes , des rémissions tempétueuses, des accalmies belliqueuses.

Ils se faisaient l’amour en violence et se baisaient voluptueusement: un amour libre, léger et généreux, l’amour sombre, jaloux et infidèle, la baise tendresse, pulsion, baise païenne, mystique, pudique , amour pervers, l’amour à mort à vie.

Continuer la lecture de « Petite mort »

Lettre à celui à qui je dis peu souvent : »Je t’aime »

Combien de fois t’ai-je murmuré, chuchoté ou crié  » Je t’aime »?

 Il y a celui qu’on ose prononcer apres avoir  joué avec les  » je t’aime bien », les  » je ne t’aime pas heing » ponctués d’éclat de rire où la joie de l’instant partagé, de l’émotion en illuminent les regards .

Continuer la lecture de « Lettre à celui à qui je dis peu souvent : »Je t’aime » »

La compersion , Kesako ???

Empathie, compassion , bienveillance, compersion  quel en est la place dans le monde occidental actuel? Ont -elles leur place dans une société de profit , cette civilisation de l’individualisme, du chacun pour soi ? En quoi cela peut se ressentir dans chacune de nos relations à autrui ? En quoi cela remet en cause les défenseurs de l’épanouissement, du développement personnel en contradiction avec un partage ,serait-ce une  utopie de vie ?  En quoi  le « je t’aime » ne devient-il pas un « je m’aime » par l’interaction positive avec autrui comme  un onanisme intellectuel si loin de fondements de l’humanisme ou un « je nous aime et j’aime que tu aimes « ? La Lo(u)ve se questionne sur vos faits de société , sur ces modèles de relation interpersonnelles variées qui bouleversent les schémas, les patterns. Compersion , mot dans votre vocabulaire, pas encore ?

Continuer la lecture de « La compersion , Kesako ??? »

Festin de chatte

 Ils s’étaient attendus , désirés depuis tant de temps . Ils s’étaient espérés chauds comme la braise sans limite, sans tabou, Ils se « voulaient » l’un à l’autre, l’un dans l’autre , l’un pour l’autre dans la plus pure lubricité charnelle au-delà de tous leurs fantasmes. Elle chatte mutine, lui grand carnassier allaient enfin se retrouver.

Continuer la lecture de « Festin de chatte »