Humeur de Louve

Louve revient et   se délecte de voir les petits humains toujours empêtrés dans leurs contradictions . Malgré des efforts honorables à sensibilise, à vulgariser des éléments d’évolution au sein de la Société , ils restent englués dans leur biais cognitifs  mentant effrontément, dupant, leurrant par de belles paroles  ou serait-ce une communication non appropriée. Jeter ici quelques questionnements quant aux moyens d’expression dans le domaine sexualité, émotions, affectivité de ces humanoïdes automates .

Questions brutes : est ce qu’être amoureux autorise tour ou est-ce une arme de chantage affectif? Suis -je amoureux.se de toi ou de ce bien- être que provoque l’amour( l’image positive d’être désirée , d’être écoutée, cette valorisation d’avoir quelqu’un qui veuille vous faire plaisir, prête attention à vous, vous considère comme spéciale à ses yeux) . Oh ce doux sentiment d’être reine, princesse, perle rare , unique !OK , en sociologie on vous explique ce schéma « amour romantique » et Louve ne saurait conseiller ou mettre en références tous les écrits sur ce sujet ….En exemple: La déliaison amoureuse, de la fusion romantique au désir d’indépendance par Serge Chaumier, Petite Edition Payot.

Du coup , certaine petites humaines se disent :par exclusivité totale , je ne peux pas être toujours disponible , présente ou capable de répondre aux attentes de mon partenaire . Qu’à cela ne tienne ! Il, elle a une libido à laquelle je ne puis répondre . Il, elle a des fantasmes à plusieurs. J’ai tellement envie de lui faire plaisir . OK, mon amour , allons ensemble vers des fantaisies , toujours en ma présence ou dans tes pensées quand toi tu es sans moi et si tu exprimes ou vis une expérience sexuelle, que ce soit avec quelqu’un sans aucun sentiment fort et surtout pas lui ou elle !ON ne parle pas de polyamour là , soyons clair.

Louve: je parlais de mensonge par omission car dans cette pseudo liberté sous surveillance accordée  il y a derrière « fais ce que tu veux, mais je ne veux pas savoir et surtout fais-le discrètement  en me respectant! « Quel diktat, une fois de plus .Du même registre, pour faire vivre ou (re)vivre le désir dans son couple on autorise un 3some à son partenaire, mais que le 3eme ne soit surtout pas du même sexe que soi . On ne sait jamais , ce pourrait devenir source d’excitation plus que soi même, envoutement, rival.e , tellement mieux, tellement .. Danger !

C’est tellement mignon, tellement gentil , tous ces efforts, ces compromis . On n’est plus tres loin des ultimatums . Mais non celles ou ceux qui se targuent de ne créer aucun drama ne feraient jamais ça , foi de petits humains !Une lecture pour : Cessez d’être gentil, soyez vrai! Être avec les autres en restant soi-même par Thomas d’Ansembourg, les Editions de l’ homme..

Louve sourie à un Email reçu par une amie terrienne, un de ces accrochages, hameçonnage où on la menaçait de mettre en ligne toutes ses photos ou vidéos ‘hot » faits en intimité via une messagerie .. Et alors? Du consenti, du gratuit, du plaisir , de l’assumé , juste un instantané de vie si loin d’un « dick pic » qui vous arrive hors propos ou une allusion sexuelle , lourdingue qui ne semble pouvoir entrer en communication avec vous que par ce biais-là .. Au moins, en tant que Louve, j’affiche mes prédispositions à me faire prendre ou pas via mes phéromones. Notre animalité est moins frustre, plus codifiée .

Louve note l’effort d’illustrer en fait sociétal les différents modelés de couples humains qui cohabitent au XXI -ème siècle .  Couple  donc 2 individus qui peuvent être mariés quelque soit leur sexe respectif , leur combat pour avoir des enfants et qu’ils soient reconnu en tant que tel (les affres de l’adoption pour le conjoint du même sexe, la PMA pour tous etc…). Louve relève ses babines au nom de « trouple » , ce qu’on appelait ménage à trois , il y a si longtemps. . Il y a ces couples qui refusent de vivre sous le même toit et qui donne vie au 1+1=3. Chacun est un être à part entière et donne corps à une troisième entité si loin de vivre 24h/24 dans une espèce de cohabitation . Vous en connaissez des ‘pseudo » couples qui ne sont plus que co-locs, même pas sex friends

Parlons en de ce lien  sexfriend, des amis qui partagent aussi du sexe ensemble , mais ce n’est pas le sexe qui est fondement de ce lien entre eux . Soit le sexe est vécu comme un besoin élémentaire , tout comme se nourrir, comme moyen de lever les tensions internes , comme un antidépresseur et cela devient hygiénique entre ces 2 personnes , ils se dépannent l’un l’autre ou cela peut être plus profond , plus affectif , de l’amimour , c’est peut-être ça:  Etre adulte en amour , savoir ce que l’on veut être bienveillant par David Richo, Edition Petite Biblio Payot

Faire tomber les cliché, les à aprioris , Louve note aussi la democratisation faite autour de la trans identité mais continue à observer à la loupe ce qui est dit chez les petits humains particulierement aupres des adolescents et jeunes adultes . Phase de vie si particuliere où l’on se cherche , où l’on rejette les modelés parentaux ou on les confronte à ceux qu’on a la chance de côtoyer dans la nouveauté . Braver les interdits, provoquer des réactions, vouloir se démarquer , imiter .

 Effet de mode ou parole libérée , ce cheminement, ce questionnement n’est jamais anodin . Quelque soit l’enveloppe corporelle acquise ou en transition , vous avez cette richesse d’être un vrai être humain . Quelque soit l’expression de vos liens entre vous tant que cela ne nuit pas à autrui , Louve vous respecte  , mais je vous ai à l’œil .

P.S : Ce petit billet d’humeur reprend des éléments déjà abordés par Louve ou certains qui, une fois étoffés, feront hurler la Lupus Canis en ces lieux.

L’inconnue du parking

Tambourinant d’une main contre la paroi de la cage d’ascenseur qu’il attendait impatient, il s’en voulait d’avoir oublié son téléphone dans la voiture . Redescendre au parking souterrain , le récupérer et se hâter de remonter à la surface .Il n’aimait pas se présenter en retard à ses rendez-vous et en homme tres organisé, détestait tous les petits aléas  de la vie … Enfin , les portes s’entrouvrirent. Il s’engouffra  et stoppa net dans son élan  pour frapper  avec insistance sur la touche « niveau  » du dernier sous-sol. Comme paralysé, il se tenait  face au miroir tapissant le fond  de la cabine d’ascenseur . Le reflet renvoyé lui montrait le visage à l’expression interloque de ce bel  homme rasé de près, fort bien apprêté. Submergé par son sens olfactif titillé par l’étrange parfum qui y régnait, un flot de pensées, d’images mentales plus érotiques les unes que les autres l’assaillait. Aucun doute, il bandait… Que lui arrivait-il pour en être si troublé?

Continuer la lecture de « L’inconnue du parking »

Ouverture au Changement

Lo(u)ve ouvre les portes de ce petit blog Adulte en installant un blogroll . Amener à partager des visions parfois généralistes avec des thèmes qui lui sont chers. Dans une autre vie , elle était végétale , une petite fraise qui n’aimait pas le beurre de cacahuètes. Je vous convie à aller explorer , à fouiner dans les catégories et mots clés Amour, Cerveau, relation humaine . Vous y retrouverez certainement des  » posts » via la lo(u)ve qui est ici plus charnellle, plus légère, plus fictionnelle, plus animale. Une confidence  entre vous et moi : il parait que Lafraise va reprendre sa plume ; Lo(u)ve ses poils …

D’autres partages à venir petits humains ! Insatiable sur les relations que vous tissez entre vous , vous observer à la loupe avec cette impression de ne pas tout comprendre , mais vous êtes si intéressants à étudier sans jugement aucun . Affaire à suivre !

Post-confinement

Trois petits coups martelés à la porte , puis un grattement léger . C’était lui , la façon de s’annoncer . Apres de longues semaines de séparation par ces temps de confinement , ils allaient enfin se retrouver . Elle se dirige lentement vers le hall d’entrée cherchant à canaliser l’excitation, l’envie, le désir qui la submergent.  Se voir, se sentir, se toucher, se gouter et se redécouvrir . Enfin!

Ce moment accroché au temps du manque, de ce vide de l’absence, de ce trop-plein de l’attente qui vous bouffe, vous fait douter de tout et de vous-même.

Continuer la lecture de « Post-confinement »

Petite mort

Leur relation pouvait être qualifiée d’oxymoresque . Tout comme un clair-obscur, un silence assourdissant , ils alternaient des crises épanouissantes , des rémissions tempétueuses, des accalmies belliqueuses.

Ils se faisaient l’amour en violence et se baisaient voluptueusement: un amour libre, léger et généreux, l’amour sombre, jaloux et infidèle, la baise tendresse, pulsion, baise païenne, mystique, pudique , amour pervers, l’amour à mort à vie.

Continuer la lecture de « Petite mort »

Lettre à celui à qui je dis peu souvent : »Je t’aime »

Combien de fois t’ai-je murmuré, chuchoté ou crié  » Je t’aime »?

 Il y a celui qu’on ose prononcer apres avoir  joué avec les  » je t’aime bien », les  » je ne t’aime pas heing » ponctués d’éclat de rire où la joie de l’instant partagé, de l’émotion en illuminent les regards .

Continuer la lecture de « Lettre à celui à qui je dis peu souvent : »Je t’aime » »

La compersion , Kesako ???

Empathie, compassion , bienveillance, compersion  quel en est la place dans le monde occidental actuel? Ont -elles leur place dans une société de profit , cette civilisation de l’individualisme, du chacun pour soi ? En quoi cela peut se ressentir dans chacune de nos relations à autrui ? En quoi cela remet en cause les défenseurs de l’épanouissement, du développement personnel en contradiction avec un partage ,serait-ce une  utopie de vie ?  En quoi  le « je t’aime » ne devient-il pas un « je m’aime » par l’interaction positive avec autrui comme  un onanisme intellectuel si loin de fondements de l’humanisme ou un « je nous aime et j’aime que tu aimes « ? La Lo(u)ve se questionne sur vos faits de société , sur ces modèles de relation interpersonnelles variées qui bouleversent les schémas, les patterns. Compersion , mot dans votre vocabulaire, pas encore ?

Continuer la lecture de « La compersion , Kesako ??? »