Break free – Ruby Rose

En 2014, Ruby Rose publie sur YouTube un clip où on la voit se transformer en homme, dans le but de montrer « ce que cela représente d’avoir une identité qui dévie du statu quo ». Sur Facebook, la jeune femme avait déjà expliqué avoir voulu changer de sexe. « C’est étrange de voir des photos récentes où je suis androgyne, parce que je me demande à quoi j’aurais ressemblé si j’avais changé de sexe, de femme à homme, comme je voulais le faire quand j’étais jeune. Je suis heureuse comme je suis. Je suis une femme, mais j’aurais été tout aussi à l’aise en tant qu’homme. » Australienne, mannequin , actrice, DJ et réalisatrice . Ce court métrage met en avant la fluidité de « genre » au travers de l’identité, l’expression de « genre » et l’apparence physique. Icône positive de la communauté LGBT

De l’Origine du monde au Con d’ Irène . Quand les bonnes moeurs censurent

Outrage aux bonnes mœurs, appellation juridique de ce qui vaut à un artiste d’être censuré, voire même la séquestration de ses œuvres ou l’interdiction de la diffusion en public . Ainsi , l’illustre tableau de Gustave Courbert « l’origine du monde » peint en 1866, caché, recouvert d’une autre toile chez les collectionneurs privés ( dernier propriétaire le psychanalyste Jacques Lacan) , exposée en public seulement à partir de 1988- Musée d’Orsay depuis 1995.

Continuer la lecture de « De l’Origine du monde au Con d’ Irène . Quand les bonnes moeurs censurent »

Clitoris- Pierre Louÿs

Blottis sous la tiédeur des nymphes repliées

Comme un pistil de chair dans un lys douloureux

Le clitoris, corail vivant, cœur ténébreux,

 Frémit au souvenirs des bouches oubliées.

Toute la Femme vibre et se concentre en lui

C’est la source du rut sous les doigts de la vierge

C’est le pôle éternel où le désir converge

Le paradis du spasme et le Cœur de la nuit.

Ce qu’il murmure aux flancs , toutes les chairs l’entendent

A ses moindres frissons les mamelles se tendent

Et ses battements sourds mettent le corps en feu.

Ö Clitoris, rubis mystérieux qui bouges

Luisant comme un bijou sur le torse d’un dieu

Dresse-toi, noir de sang, devant les bouches rouges !

Oh putain, la salope. oui mais « éthique »!

Mon roudoudou, ma puce, mon loup,  ma chérie, mon bébé, ma perle, mon trésor et tous ces petits mots doux et tendres sont des éléments du langage affectif. Cette  pulsion de nommer l’être aimé  par l’appropriation d’un terme , d’une métaphore in appropria . Réducteur et  possessif, ce surnom  n’est pas toujours apprécié  . On y trouve du cocasse, du léger, de l’amusant définissant un sentiment, une caractéristique, on y frise parfois l’anecdotique, le ridicule . Dans un tout autre contexte que la louve aimerait explorer « mon ptit loup » s’adresse à « sa chérie » autrement et cela donne  » ma chienne », « ma salope ». A cette locution , louve retrousse les babines . Quels différents sens donnent les humains à ce mot cru, grossier, injurieux ? Comment une femme peut -elle passer d’un état de madone quasi statufiée à celui d’une malpropre, débauchée à la vie dépravée?? L’enquête est ouverte et louve va renifler sur la piste psychosociale et plus de cette « salope » là.

Continuer la lecture de « Oh putain, la salope. oui mais « éthique »! »

Le bel amant

Il avait ce don de pouvoir  s’abandonner dans l’instant à un certain élan pour l’éprouver plus intensément, de savoir donner une « éthique » à ses relations multiples. Ce n’était pas un collectionneur de nouvelles conquêtes, un consommateur de kilos de viande. Des poulettes, des dindes, des grues, quelques oies blanches, des thons parfois, ah non rien de tel à son menu . Trop respectueux des femmes , si loin de ce principe de domination phallique qui continue à ancrer les stéréotypes, les comportements de ses semblables masculins , notre héros  du jour est  l’amant idéal, l’ami, le confident, le complice que de nombreuses femmes rêvent de rencontrer. Il est celui qui, apres un moment intime et charnel où la sensualité est quasi plus présente que la sexualité, vous entraine dans de longues discussions passionnantes où la spiritualité caresse les âmes ,une fois les corps physiques réjouis. Notre personnage du jour a tellement d’étiquettes qu’il en sera difficile de le classer dans une seule catégorie. Vous en conter toutes les facettes inspirera la Louve pendant des décennies. Laissons tomber aujourd’hui son côté pansexuel, libertarien, pro féministe, ses relations fissionelles ou polyamoureuses, ses amitiés sexuelles pour nous pencher sur sa masculinité féminine .

Continuer la lecture de « Le bel amant »