Etreinte nocturne

Etreinte – Ergon Schiele

Te couvrir de baisers en draps de nuit, te caresser de mes lèvres et dévorer goulûment les papillons de ton ventre alors que tu t’endors, peau à peau contre moi. 

Que Morphée nous guide vers les recoins oniriques de nos sensuelles , insensées , indécentes voluptés. Et sous les paupières closes , les images s’agitent, se frôlent et s’enlacent. Inextricable lien, fil d’ Ariane déroulé jusqu’au bout de la nuit rompant les chaines des conventions, des préjugés. Au creux du rêve , tu m’apparais et je vois poindre ta virilité.

Continuer la lecture de « Etreinte nocturne »