L’attente: tentation angélico-pygophile

L’angel anglophone perdit une aile et chantonna un petit air. On y sentait une pointe de colère, de frustration. Ce courant électrique qui la parcourait , otage de cet interne orage, oh rage impulsive! Quand l’attente, ce temps, pète en grondements comme la fatale attirance dans la répulsion d’une pulsion, elle peste contre elle-même. Elle en sue en averse de son auréole à ses aréoles tant ces heures lentes l’avertissent d’un danger. Les pensées se bousculent dans sa tête. Nuages noirs de cafard, éclairs de lucidité, bourrasque d’espoir, autant de leurres, de tuiles arrachées au Toi qu’elle guette, dans sa quête, comme une mission, bonté divine!

Que fera t’elle quand il franchira la porte, le Toi, le lui, son amant diabolique?

Il est le mâle et le mal, le bien et le « viens! ». Il est l’homme qui cogne le con de son vit. Il est la petite mort qui  mord à pleine dents quand il la remplie  de foutre . S’en foutre des convenances, des concupiscents sans concession. Elle aime cet amer pygophile. Avec culot elle l’accueillera son cul haut, ses fesses rejetées en arrière, bien cambrée, toute offerte.

Vérité toute nue : de cru à cruauté il n’y a qu’un pas . Elle le sent empressé à ôter sa culotte et être montée à crue dans une chevauchée . Pas de place aux fantasques fantasmes, dans ce face à face mais des frasques face à cul, où les nymphes sont fourreau de chair élastique distendu. Adoubée par le glaive dressé, ce dieu phallus, ce pieu qui s’élève, s’érige turgescent et s’engouffre . Prise d’assaut de sa citadelle , invasion de sa chapelle vulve, il est Vulcain qui se déchaine.

Il est Týr qui lui octroie le droit de se faire sauter et sauter le pas , franchir tous les obstacles de la sacro-sainte Morale. Du saint ange , il ne néglige pas les seins et la fait se camper, dos tourné sur son viril spectre, lui empoigne les globes , ces deux beaux hémisphères et les orne de pinces reliées par une chaine. Habilement, il mène ainsi  sa cavalière, son amazone en la tirant par les tétons sans tâtonner, l’amenant à devenir reine lubrique par les rênes en étreinte. Tel le mors aux dents, l’ange peint ne ménage pas sa peine à contenir la fougue pénétrante. Pantelante, haletante, elle hennit, elle feule, elle hurle couvrant ainsi le bruit qui enfle du galop de ses fesses  sur les couilles et le bas-ventre de son Toi, de celui qui fait naitre la pluie de sa conque investie, envahie. Et de boire au goulot la goulue, son cul haut, son culot l’homme dieu, l’attendu , fanatique de ses formes callipyges se repait et dans la paix retrouvée, s’abat, lové contre ses fesses et ronronne. Sans tord et sans reproche , retrouvailles de Tyr et d’ange heureux.

Sex Art, partage érotique et ludique sur la toile

Depuis le temps qu’ils l’attendaient , il était enfin arrivé . Laure et Blue tenaient enfin ce petit paquet commandé sur Internet. Amis, amants, , complices, amoureux de la sensualité , ils aiment explorer ensemble la richesse d’une sexualité joyeuse, épanouie nourrie de leurs fantaisies, envies , désirs sans cesse renouvelées par leur curiosité insatiable de sortir de toute routine. Ils adorent se surprendre et partager des plaisirs nouveaux , stimulant leurs corps et leurs esprits.

Amusés par les émotions et excitations d’une séance de tatouages gourmands et éphémères à base d’une peinture comestible au chocolat , Laure avait trouvé une autre idée d’art corporel dynamique, sensoriel et sensuel à expérimenter : le Sex-Art.

Continuer la lecture de « Sex Art, partage érotique et ludique sur la toile »

Dites Oui au plaisir

Lo(u)ve se tâtait à présenter ses vœux pour cette nouvelle année. 2020  année de morosité, d’isolement, de confinement, de restriction de liberté Se masquer, se protéger , moins de câlins, de baisers ou sous haute protection  et distanciation , tout ceci limite bien des petits plaisirs de la vie .

2021, vaccins . Apres l’année du « non », retour au « oui ». Vous souhaiter un bien-être naturel et positif . Les confinements , les limitations des déplacements, les couvre-feux, l’anxiété , les doutes en cette période troublée ont été des freins à l’expression des envies, des pulsions naturelles , des libidos et de nos sexualités . Rien d’étonnant à ce que les ventes en ligne de produits sex-toys, lingerie fine  , vidéos aient flambé.  Un manifeste se dessine pour une démocratisation du plaisir sexuel libre et responsable . Prendre le contrôle de sa sexualité et dire oui au plaisir pour tous comme le revendique Dorcel dans cette publicité diffusée sur certaines chaines télévisées depuis le 12 Décembre . Bonne année et   » Dites oui au plaisir » .

Senryū

Lo(u)ve a lancé un défi à l’un de ses amis :lui écrire 3 haikus sensuels ou érotiques. Vous livrer le résultat en partage tel qu’ adressé. A vous de valider ou non si ce premier défi a été relevé .

Le senryū est une forme de poésie japonaise courte similaire au haïku : elle se compose de trois lignes de 17 mores.

lorsqu’elle s’assoit
on perçoit un peu de peau
sous la soie

v’la les jambes nues
on pense à des choses
qui ne se font pas

les corps fourrés
au fond du lit,
fini de lire

Yseult- Corps

Presqu’une confession ..Paroles percutantes portées par une voix sublime : Yseult , issue d’une vague et qui n’a rien à prouver . Un joyau à l’etat brut , un tresor dans un corps .. A découvrir si ce n’est pas déja fait.

Non ! Pas sur la bouche

Murmurées ou juste esquissées , ces paroles , peut-être modifiées. Des baisers volés , de ceux qui déclenchent des papillons dans le ventre… quand ceux ci s’envolent , que reste t’il et pas seulement au niveau de la ceinture ??

Allumeuse de rêve

La nuit je me vois allumeuse de tes rêves errant sur les courbes et les creux du continent de ton corps. Je chemine sur les berges de la rivière où s’écoule la source de tes passions. J’explore , d’une langue boussole le vallon du menton guettant l’invitation de me perdre dans ta bouche à étancher ta soif d’extase.  Je suis braise et glace, tison qui danse et chante rougeoyant ;

Continuer la lecture de « Allumeuse de rêve »

Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana

Parce que le serveur de son site « bug » et parce que Lo(u)ve joyeuse toujours !Oui , je suis une de ces filles de joie. En copie, l’intégralité de votre article de blog. Lo(u)ve ne vous a pas demandé l’autorisation , animale sauvage , mais Namaste !!!

Oui, je suis une Fille de Joie ! Profondément, intimement, une Fille de Joie. Littéralement, et à plusieurs titres… Oui, il semblerait qu’Eros ait versé dans mon Sang quelques gouttes de son ivresse langoureuse et joyeuse, un brin sauvage et toujours ondoyante, savourante… Oui, il semblerait que la délicieuse Marie-Madeleine ait enveloppé mon Corps et mon Âme d’un intense voile d’Amour écarlate. Et il semblerait qu’Isis, Hathor et Sekhmet chuchotent à chaque instant à mon Ventre tiède et bercent mon Calice avec lenteur et magie…

Continuer la lecture de « Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana »