Quand le monologue du vagin devient une grande muraille et plus

Great Wall of Vagina – panneau n°3 – Jamie McCartney

Les organes génitaux féminins ont longtemps été une source de fascination, récemment célébrées( journée de la femme, mars 2019), mais généralement source de  confusion. Étape que  l’artiste britannique Jamie Mccartney  a saisi, 10 ans après son Bachelor of Fine Art , diplôme d’étude expérimentale d’ Hartford Art school (USA) , pour créer une sculpture murale monumentale The Great Wall of Vagina (la grande muraille de vagin).L’œuvre d’art de 8 mètres de long est  composée de quatre cents plâtres de vulves(moulages) toutes uniques, disposées en dix grands panneaux. McCartney a entrepris de rendre ce projet aussi large et inclusif que possible. L’âge des femmes est compris entre 18 et 76 ans. Sont représentées les mères et les filles, les jumelles  identiques, les hommes et les femmes transgenres ainsi qu’une femme avant et après son accouchement  et une autre avant et après la labiaplastie. Des femmes du monde entier  se sont portées volontaires dans une réaction extrêmement positive à ce  projet.

Continuer la lecture de « Quand le monologue du vagin devient une grande muraille et plus »

De l’Origine du monde au Con d’ Irène . Quand les bonnes moeurs censurent

Outrage aux bonnes mœurs, appellation juridique de ce qui vaut à un artiste d’être censuré, voire même la séquestration de ses œuvres ou l’interdiction de la diffusion en public . Ainsi , l’illustre tableau de Gustave Courbert « l’origine du monde » peint en 1866, caché, recouvert d’une autre toile chez les collectionneurs privés ( dernier propriétaire le psychanalyste Jacques Lacan) , exposée en public seulement à partir de 1988- Musée d’Orsay depuis 1995.

Continuer la lecture de « De l’Origine du monde au Con d’ Irène . Quand les bonnes moeurs censurent »