Mademoiselle mon cœur – Georges Bataille

Mademoiselle mon cœur

Mise à nue dans la dentelle

La bouche parfumée

Le pipi coule de ses jambes

L’odeur maquillée de la fente

Est laissée au vent du ciel

Un nuage

Dans la tête

Se réfléchit à l’envers

Une merveilleuse étoile

Tombe

Cœur criant comme la bouche

Le cœur manque

Un lis est brûlant

Le soleil ouvre la gorge.

Je mets mon vit contre ta joue

Le bout frôle ton oreille

Lèche mes bourses lentement

Ta langue est douce comme l’eau

Ta langue est crue comme une bouchère

Elle est rouge comme un gigot

Sa pointe est un coucou criant

Mon vit sanglote de salive

Ton derrière est ma déesse

Il s’ouvre comme ta bouche

Je l’adore comme le ciel

Je le vénère comme un feu

Je bois dans ta déchirure

J’étale tes jambes nues

Je les ouvre comme un livre

Où je lis ce qui me tue.

Gonflée comme ma pine ma langue

Dans ta gorge d’amour rose

Ma vulve est ma boucherie

Le sang rouge lavé de foutre

Le foutre nage dans le sang

Dans mes bras mauves le parfum de pomme

Le panthéon de la bitte majestueuse

Un cul de chienne ouvert

À la sainteté de la rue

L’amour chevelu de ma jambe

Un panthéon de foutre.

Georges Bataille.

Rouge éternité

Rêver de toi quand glissée sous la couette rouge baiser, rouge passion, rouge désir et se laisser emporter dans un onirique voyage sensuel . Elle te raconterait, cette couette au reveil :

 elle te dirait ces boutons  framboise qui se tendent et s’érigent ; petits tétons tentants. Elle te dirait cette perle nacrée capuchonné  dans son écrin encore fermé mais qui pulse. Elle te dévoilerait  les senteurs et effluves  de cyprine contenue  qui ne demande qu’à tapisser les recoins prêts à s’offrir pour être froissés, explorés , trifouillés, englobés et gobés, gorgés de désir inassouvi, d’envie, de plaisir à naitre et à mourir dans les soupirs. Elle te crierait la joie et le bien-être, l’épanouissement de l’âme par la jouissance en accord, en harmonie . C’est ça: un flot de sensations , lumière, chaleur  énergie qui circule , boule de feu , irradiation de partout et la boule du sexe, bas ventre cerveau , creux des reins de l’esprit , ça galope, ça s’échappe, passe une digue et je  ne l’arrête plus. L’  éclair qui jaillit le  bourdonnement abeilles des  oreilles et……

Tremblante de partout et dans la paix de la plage immaculée de l’esprit apres l’explosion de mots, d’images mentales, je m’enroule autour du Toi, me serre contre toi ,me love  pour que le cœur se calme, que le souffle s’apaise et que l’âme exulte. Nous nous donnons cette respiration de l’esprit ,  ce souffle Energie qui enfle et emporte tout , cette  déferlante des sens et jouir de nos corps, nos esprits en symbiose absolue , entente parfaite , union fatale.

Plaisir de ce plaisir , force mentale ,énergie vitale qui circule , c’est être vivant , être vibrant et…

 Rouge en est la couleur.

De ce rêve, de ce voyage imaginaire , de l’éphémère  j’en  capte l’essence et te transporte vers un ciel où nous toucherons du doigt l’éternité.