Humeur de Louve

Louve revient et   se délecte de voir les petits humains toujours empêtrés dans leurs contradictions . Malgré des efforts honorables à sensibilise, à vulgariser des éléments d’évolution au sein de la Société , ils restent englués dans leur biais cognitifs  mentant effrontément, dupant, leurrant par de belles paroles  ou serait-ce une communication non appropriée. Jeter ici quelques questionnements quant aux moyens d’expression dans le domaine sexualité, émotions, affectivité de ces humanoïdes automates .

Questions brutes : est ce qu’être amoureux autorise tour ou est-ce une arme de chantage affectif? Suis -je amoureux.se de toi ou de ce bien- être que provoque l’amour( l’image positive d’être désirée , d’être écoutée, cette valorisation d’avoir quelqu’un qui veuille vous faire plaisir, prête attention à vous, vous considère comme spéciale à ses yeux) . Oh ce doux sentiment d’être reine, princesse, perle rare , unique !OK , en sociologie on vous explique ce schéma « amour romantique » et Louve ne saurait conseiller ou mettre en références tous les écrits sur ce sujet ….En exemple: La déliaison amoureuse, de la fusion romantique au désir d’indépendance par Serge Chaumier, Petite Edition Payot.

Du coup , certaine petites humaines se disent :par exclusivité totale , je ne peux pas être toujours disponible , présente ou capable de répondre aux attentes de mon partenaire . Qu’à cela ne tienne ! Il, elle a une libido à laquelle je ne puis répondre . Il, elle a des fantasmes à plusieurs. J’ai tellement envie de lui faire plaisir . OK, mon amour , allons ensemble vers des fantaisies , toujours en ma présence ou dans tes pensées quand toi tu es sans moi et si tu exprimes ou vis une expérience sexuelle, que ce soit avec quelqu’un sans aucun sentiment fort et surtout pas lui ou elle !ON ne parle pas de polyamour là , soyons clair.

Louve: je parlais de mensonge par omission car dans cette pseudo liberté sous surveillance accordée  il y a derrière « fais ce que tu veux, mais je ne veux pas savoir et surtout fais-le discrètement  en me respectant! « Quel diktat, une fois de plus .Du même registre, pour faire vivre ou (re)vivre le désir dans son couple on autorise un 3some à son partenaire, mais que le 3eme ne soit surtout pas du même sexe que soi . On ne sait jamais , ce pourrait devenir source d’excitation plus que soi même, envoutement, rival.e , tellement mieux, tellement .. Danger !

C’est tellement mignon, tellement gentil , tous ces efforts, ces compromis . On n’est plus tres loin des ultimatums . Mais non celles ou ceux qui se targuent de ne créer aucun drama ne feraient jamais ça , foi de petits humains !Une lecture pour : Cessez d’être gentil, soyez vrai! Être avec les autres en restant soi-même par Thomas d’Ansembourg, les Editions de l’ homme..

Louve sourie à un Email reçu par une amie terrienne, un de ces accrochages, hameçonnage où on la menaçait de mettre en ligne toutes ses photos ou vidéos ‘hot » faits en intimité via une messagerie .. Et alors? Du consenti, du gratuit, du plaisir , de l’assumé , juste un instantané de vie si loin d’un « dick pic » qui vous arrive hors propos ou une allusion sexuelle , lourdingue qui ne semble pouvoir entrer en communication avec vous que par ce biais-là .. Au moins, en tant que Louve, j’affiche mes prédispositions à me faire prendre ou pas via mes phéromones. Notre animalité est moins frustre, plus codifiée .

Louve note l’effort d’illustrer en fait sociétal les différents modelés de couples humains qui cohabitent au XXI -ème siècle .  Couple  donc 2 individus qui peuvent être mariés quelque soit leur sexe respectif , leur combat pour avoir des enfants et qu’ils soient reconnu en tant que tel (les affres de l’adoption pour le conjoint du même sexe, la PMA pour tous etc…). Louve relève ses babines au nom de « trouple » , ce qu’on appelait ménage à trois , il y a si longtemps. . Il y a ces couples qui refusent de vivre sous le même toit et qui donne vie au 1+1=3. Chacun est un être à part entière et donne corps à une troisième entité si loin de vivre 24h/24 dans une espèce de cohabitation . Vous en connaissez des ‘pseudo » couples qui ne sont plus que co-locs, même pas sex friends

Parlons en de ce lien  sexfriend, des amis qui partagent aussi du sexe ensemble , mais ce n’est pas le sexe qui est fondement de ce lien entre eux . Soit le sexe est vécu comme un besoin élémentaire , tout comme se nourrir, comme moyen de lever les tensions internes , comme un antidépresseur et cela devient hygiénique entre ces 2 personnes , ils se dépannent l’un l’autre ou cela peut être plus profond , plus affectif , de l’amimour , c’est peut-être ça:  Etre adulte en amour , savoir ce que l’on veut être bienveillant par David Richo, Edition Petite Biblio Payot

Faire tomber les cliché, les à aprioris , Louve note aussi la democratisation faite autour de la trans identité mais continue à observer à la loupe ce qui est dit chez les petits humains particulierement aupres des adolescents et jeunes adultes . Phase de vie si particuliere où l’on se cherche , où l’on rejette les modelés parentaux ou on les confronte à ceux qu’on a la chance de côtoyer dans la nouveauté . Braver les interdits, provoquer des réactions, vouloir se démarquer , imiter .

 Effet de mode ou parole libérée , ce cheminement, ce questionnement n’est jamais anodin . Quelque soit l’enveloppe corporelle acquise ou en transition , vous avez cette richesse d’être un vrai être humain . Quelque soit l’expression de vos liens entre vous tant que cela ne nuit pas à autrui , Louve vous respecte  , mais je vous ai à l’œil .

P.S : Ce petit billet d’humeur reprend des éléments déjà abordés par Louve ou certains qui, une fois étoffés, feront hurler la Lupus Canis en ces lieux.

Réalité diminuée

Via un coup de cœur musical , le groupe Miximetry , Lo(u)ve qui observe les petits humains dans une Réalité diminuée, leurs réseaux sociaux s’interroge. Quels sont les messages à décrypter au travers de ce petit clip inspirant?

Lo(u)ve a souri de toutes ses babines en écoutant le  » français » qui se cause et celui qui s’exprime aussi, par écrit sans usage du correcteur d’orthographe automatique . Il semble plus facile de maitriser une touche « Selfie » pour montrer ses « roberts »; Le petit Robert ou le Larousse , qui connait encore? Alors que la rousse aux seins pulpeux qui s’effeuille devant vous !

Clin d’œil aux télé realités, ces shows d’immersion 24h/24 lorsqu’on confine des bimbos, des beaux gosses ensemble . Des moments d’anthologie télévisuelle qui ont fait le buzz: le « Allo quoi.. » d’une certaine Nabila en 2013, une Loana dans une piscine .etc . Lou(ve) se trompe certainement . Que du hétéronormatif  montré, à l’époque. A croire qu’au 21 -ème siècle, il y ait des censures , des manipulations encore plus puissantes avec la technologie d’aujourd’hui.

Ce qui surprend la lo(u)ve c’est tour le bruit qu’il y a eu autour de ça , tandis que dans le même temps s’affichaient librement des culs, des chattes plus ou moins avec esthétisme, des fautes de frappe, des envies d’être frappée, des propositions monnayées pour plus à distance , en virtuel, en réalité diminuée.

Oui, la jeunesse expose son cul sur les médias, se retouche la face avec des filtres ou se cache via des avatars (respect pour le prochain film..Avatar2, La voie de l’eau).

Aucune provocation , aucun teasing dans ce post …Réalité Télé. Vision . Non elle n’est pas encore , malgré les efforts de publicistes qui .. Malgré quelques efforts à promouvoir et faire accepter des images fugitives dans les pubs de couples gays ..

Juin , la Proud time….Lo(u)ve espère rester vivante et poster ici une rétrospective d’un passé où tout le monde sourirait .

Elle rêve juste que la richesse des langues ne s’épuise pas dans un silence d’indifférence où seulement le paraitre « image instantanée » deviendrait un langage universel. Uni.e vers celle ou celui, j’en doute en pure zététique, si moi lo(u)ve ai perçu, au-delà de la caresse qui a essayé de m’apprivoiser via ce concept …

Réalité diminuée ? Télé  t’es laid…Télé, medias .montrer son cul, cacher son âme, vous n’en avez pas marre, petits terriens ?

Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana

Parce que le serveur de son site « bug » et parce que Lo(u)ve joyeuse toujours !Oui , je suis une de ces filles de joie. En copie, l’intégralité de votre article de blog. Lo(u)ve ne vous a pas demandé l’autorisation , animale sauvage , mais Namaste !!!

Oui, je suis une Fille de Joie ! Profondément, intimement, une Fille de Joie. Littéralement, et à plusieurs titres… Oui, il semblerait qu’Eros ait versé dans mon Sang quelques gouttes de son ivresse langoureuse et joyeuse, un brin sauvage et toujours ondoyante, savourante… Oui, il semblerait que la délicieuse Marie-Madeleine ait enveloppé mon Corps et mon Âme d’un intense voile d’Amour écarlate. Et il semblerait qu’Isis, Hathor et Sekhmet chuchotent à chaque instant à mon Ventre tiède et bercent mon Calice avec lenteur et magie…

Continuer la lecture de « Je suis une fille de joie…E. Mas. Prangana »

Suce! Pense ions!

Lo(u)ve n’est  ni une salope , ni un chienne. Elle est juste une animalité à petit con qui dérange parfois…La guerre des sexes , oh nous pauvres opprimées, soyons esclaves de vos désirs(messieurs les mâles dominants patriarcaux) et de vos hormones ou fermons nos petites bouches pour ne plus vous pomper l’air à défaut de vous piper jusqu’à ce que ce que le suc jaillisse. De quoi est constitué votre élixir, ce nectar visqueux, opalescent? La saveur , varie t’elle comme le lait maternel en fonction de l’alimentation ? L’enquête est menée.

Continuer la lecture de « Suce! Pense ions! »

La compersion , Kesako ???

Empathie, compassion , bienveillance, compersion  quel en est la place dans le monde occidental actuel? Ont -elles leur place dans une société de profit , cette civilisation de l’individualisme, du chacun pour soi ? En quoi cela peut se ressentir dans chacune de nos relations à autrui ? En quoi cela remet en cause les défenseurs de l’épanouissement, du développement personnel en contradiction avec un partage ,serait-ce une  utopie de vie ?  En quoi  le « je t’aime » ne devient-il pas un « je m’aime » par l’interaction positive avec autrui comme  un onanisme intellectuel si loin de fondements de l’humanisme ou un « je nous aime et j’aime que tu aimes « ? La Lo(u)ve se questionne sur vos faits de société , sur ces modèles de relation interpersonnelles variées qui bouleversent les schémas, les patterns. Compersion , mot dans votre vocabulaire, pas encore ?

Continuer la lecture de « La compersion , Kesako ??? »

Les amours plurielles, pas si singulier

Plutôt que de grands discours, des passages copiés-collés et arguments inspirés de spécialistes, Lo(u)ve a envie de vous transmettre le témoignage d’un petite humaine de ses amies ayant vécu plusieurs vies de Femme. Une majuscule pour ce Femme , car autant de facettes, autant de style de liaisons , de liens ou de relations avec d’autres habitant.e.s de sa petite planète .Mais laissons là s’exprimer dans cette restitution d’un dialogue confidence « virtuel » . Confession, confidence d’une pècheresse, adultérine, de la fiancée du pirate, de l’amante mal aimante , d’une jalouse repentie à une partenaire d’un polyamour assumé. La réalité a demandé de nombreux échanges en bribes , de nombreuses rencontres avant d’arriver à cette complicité-là .

Continuer la lecture de « Les amours plurielles, pas si singulier »

Oh la Louve, comme vous avez de grandes oreilles!

Forte de son appétit de découverte et de partage, Lo(u)ve chasse les différentes facettes artistiques d’expression érotique ou pornographique ( points de vue des humains qu’il lui faudra creuser dans les nuances). Elle note l’engouement des hommes comme des femmes pour les podcasts spécifiques qui fleurissent de plus en plus dans ce domaine de prédilection. Qu’est ce que l’audio apporte en comparaison de films? Qui les met en ligne et de quelle nature sont-ils? Il n’en fallait pas plus pour que Louve vous donne quelques pistes à suivre . A vos oreilles!

Continuer la lecture de « Oh la Louve, comme vous avez de grandes oreilles! »

Quand le monologue du vagin devient une grande muraille et plus

Great Wall of Vagina – panneau n°3 – Jamie McCartney

Les organes génitaux féminins ont longtemps été une source de fascination, récemment célébrées( journée de la femme, mars 2019), mais généralement source de  confusion. Étape que  l’artiste britannique Jamie Mccartney  a saisi, 10 ans après son Bachelor of Fine Art , diplôme d’étude expérimentale d’ Hartford Art school (USA) , pour créer une sculpture murale monumentale The Great Wall of Vagina (la grande muraille de vagin).L’œuvre d’art de 8 mètres de long est  composée de quatre cents plâtres de vulves(moulages) toutes uniques, disposées en dix grands panneaux. McCartney a entrepris de rendre ce projet aussi large et inclusif que possible. L’âge des femmes est compris entre 18 et 76 ans. Sont représentées les mères et les filles, les jumelles  identiques, les hommes et les femmes transgenres ainsi qu’une femme avant et après son accouchement  et une autre avant et après la labiaplastie. Des femmes du monde entier  se sont portées volontaires dans une réaction extrêmement positive à ce  projet.

Continuer la lecture de « Quand le monologue du vagin devient une grande muraille et plus »