Baiser : tout un art

Elle approcha son visage du mien . Ses mèches rousses  hirsutes me chatouillaient les joues. D’un geste de main léger , je balayais cette petite touffe de cheveux m’effleurant le lobe de l’oreille et cette zone gâchette érogène juste en dessous. Puis je la posai sur sa nuque, la frôlant, la caressant et me surpris à y effectuer une légère pression vers l’avant . La réponse ne se fit pas attendre. Phine , plissant ses petits yeux de chat avança ses lèvres vers les miennes. Leur rencontre éveilla de suite une sensibilité corporelle au-delà de cet organe. Une vague de frissons me parcourut l’échine . Une émotion si douce, subtile, délicieuse avant même d’avoir goûté nos salives, d’enrober nos langues tactiles et tentaculaires.

Continuer la lecture de « Baiser : tout un art »

Grand Corps Malade – Comme une évidence

Illustration musicale et littéraire du langage amoureux , beauté du texte en partage , comme un cadeau, comme une évidence…

En fait, ça fait un moment que se croisent dans ma tête 

Des mots et des douceurs qui pourraient faire un texte 

Un truc un peu différent, je crois que ça parlerait d’elle 

Faut avouer que dans mon quotidien, elle a mis un beau bordel

Mais j’ai un gros souci, j’ai peur que mes potes se marrent 

Qu’ils me disent que je m’affiche, qu’ils me traitent de canard 

C’est cette pudeur misogyne, croire que la fierté part en fumée 

Quand t’ouvres un peu ton cœur, mais moi cette fois je veux assumer

Continuer la lecture de « Grand Corps Malade – Comme une évidence »

Apres la rencontre, la  » fréquentation amoureuse »

Jean Marie Auradon

Les suites de la rencontre, quand la relation interpersonnelle  s’établie montre, par de nombreuses modifications comportementales, le grand chamboulement que l’état amoureux entraine.

 Il est noté certaines constantes comme un retour au vécu du  premier lien affectif marquant autre que celui enfant/Parents si déterminant dans la mise en place de la dépendance, l’indépendance ou l’autonomie affective ( notion déjà effleurée par la louve). Le petit enfant intérieur se réveille . Comment se manifeste-t-il? Un passage « régressif  » apparait lors  de la période de  « fréquentation » ponctuée de rendez-vous, de sorties, de longues soirées , des nuitées , de la socialité du nouveau  » couple ». Elle s’accompagne de la mise en place de l’entente intime puis sociale au travers d’un langage propre, d’investissements de sens communs sur des objets, des lieux, des activités . Cette deuxième phase , Louve vous la conte à sa sauce.

Continuer la lecture de « Apres la rencontre, la  » fréquentation amoureuse » »

Requiem for a …. Slide show érotique

Summer overture, interprété par Greg Nash , compositeur Clint Mansell , ce morceau connu sous le nom éponyme du film Requiem for a dream. Joli montage de photos érotiques, peut-être Requiem pour « Vanille ». Approche très soft du bondage et d’autres pratiques qui pimentent la vie sexuelle. Du plaisir de se (faire) photographier; certainement à travers l’objectif d’hommes et de leur représentation de la sensualité et de l’érotisme chez ou à travers la femme. La lo(u)ve serait curieuse de trouver ou de fabriquer, pourquoi pas, des slide show, des vidéos issues du regard des femmes sur elles-mêmes comme le font les femmes cinéastes pour une pornographie féministe ou alternative(sujet qui sera abordé prochainement).