Qui est la louve ? Présentation

Louve métamorphe animale et humaine, singulière et plurielle maniant la plume, le pinceau. Insensée et sensuelle , parlant sexe sans détour pour le plaisir de jouer et d’en jouir.Mettre en mots, en images, en rimes ou en prose la sexualité positive et joyeuse. Dualité et oxymore pour narrer des nouvelles, des poèmes, partager des photos, des peintures et toute forme d’expression ainsi que ces changements qui s’opèrent au sein de l’individu, de ses relations intimes et de la société. Ecrire sans pudeur, sans tabou . Voici Lo(u)ve me pour vous.

Post-confinement

Trois petits coups martelés à la porte , puis un grattement léger . C’était lui , la façon de s’annoncer . Apres de longues semaines de séparation par ces temps de confinement , ils allaient enfin se retrouver . Elle se dirige lentement vers le hall d’entrée cherchant à canaliser l’excitation, l’envie, le désir qui la submergent.  Se voir, se sentir, se toucher, se gouter et se redécouvrir . Enfin!

Ce moment accroché au temps du manque, de ce vide de l’absence, de ce trop-plein de l’attente qui vous bouffe, vous fait douter de tout et de vous-même.

Continuer la lecture de « Post-confinement »

Sexes Joyaux

Nos sexes sont des joyaux . Nous aimons les polir, les lustrer , les adoucir en les épilant de près . N’y laissant plus aucun poil, faisant disparaitre la toison c’est auprès de ta barbe que je retrouve ce frôlement , ce crissement  quand tu frottes tes lèvres aux miennes oui celles du bas et que ton menton caresse mon pubis .  Cette sonorité feutrée, clapotis mouillé d’une chatte quand on la caresse , quand on y glisse un doigt et qu’on l’agite, bruit de la queue qui y coulisse toute trempée, excitée . Résonnance de succion , musique corporelle et musique sexuelle ponctuée de soupirs , de silence tendu quand  en apnée , de souffles courts et rapides , de sons saccadés avant que de gémir, d’onomatopées ou de cris , de mots distincts doux et crus  tendres et sauvages exprimés par des voix pénétrables . Bouches pleines , langues occupées à tournoyer , à laper , il n’y a plus que le langage des corps , des bouches à sexe, des sexes à perdre haleine , haleter et jouir enfin.
La peau chante quand on la caresse et qu’elle se couvre de sueur en fines gouttelettes , qu’elle ondule dans une vibration, qu’elle se tord , qu’elle gémit et jouit. Orgasme , derniers spasmes . Nos sexes sont des joyaux , nos corps sont les écrins, nos cœurs des coffres-forts. A nous d’éviter d’en perdre les clefs.

Senryū

Lo(u)ve a lancé un défi à l’un de ses amis :lui écrire 3 haikus sensuels ou érotiques. Vous livrer le résultat en partage tel qu’ adressé. A vous de valider ou non si ce premier défi a été relevé .

Le senryū est une forme de poésie japonaise courte similaire au haïku : elle se compose de trois lignes de 17 mores.

lorsqu’elle s’assoit
on perçoit un peu de peau
sous la soie

v’la les jambes nues
on pense à des choses
qui ne se font pas

les corps fourrés
au fond du lit,
fini de lire

Yseult- Corps

Presqu’une confession ..Paroles percutantes portées par une voix sublime : Yseult , issue d’une vague et qui n’a rien à prouver . Un joyau à l’etat brut , un tresor dans un corps .. A découvrir si ce n’est pas déja fait.

Petite mort

Leur relation pouvait être qualifiée d’oxymoresque . Tout comme un clair-obscur, un silence assourdissant , ils alternaient des crises épanouissantes , des rémissions tempétueuses, des accalmies belliqueuses.

Ils se faisaient l’amour en violence et se baisaient voluptueusement: un amour libre, léger et généreux, l’amour sombre, jaloux et infidèle, la baise tendresse, pulsion, baise païenne, mystique, pudique , amour pervers, l’amour à mort à vie.

Continuer la lecture de « Petite mort »