Le temps d’un espace , faille liberté

Secousse sismique

Quand je suis exploratrice

Te redécouvrir encore et encore

Faille temporelle pour te laisser l’espace

Silence , absence et faire vibrer ton corps

De peur de te perdre, de peur que tu te lasses.

Quand ma peau tectonique se plisse

Que les rires et pleurs de mon corps

Tatouent de leurs rides, leurs mimiques

Que la silhouette s’épaissit en masse

Auras-tu encore du désir

Ou pour ne point me faire souffrir

Juste mentir par omission

N’être maitre que de pulsions

Offrir les roses, leurs eaux, leurs mots

A l’une tres romantique

A l’autre, les pines, sexholique

De zenitude en zététude

Avoir la « positive attitude »

Le kama sutra expliqué

En zone organique frottée

Un cunni savant pour les linguistes

L’auto-pipe, contorsionnistes

Le 69, mathématiciens

La levrette, amateurs de chiens ?

Cynophiles, rien à voir avec le cinéma.

Souriez, vous vous filmez

Vous vous montrez, vous en mouillez;

LRM, Benjamin Griveau de grivois

Par « Revenge porn » n’aime plus l’air

D’un partage  désir, plaisir

A perdu toute possibilité de voix

Politique, footeux, hommes publics

Parce qu’ils ont montré leur trique

Sont devenus impopulaires

Des videos intimes piratées

Ou des vengeances de rejetté.e.s

Hormis la protection des mineur.e.s

Ou action illicite de rançonneurs.

Préserver son anonymat

En étant cavalier sans tête

Ichabod Crane devient « harder »

Ou offre en se rassurant

L’image d’un généreux amant

Un avis qui n’engage que moi

Quand en échange consentant

L’acte visuel masturbatoire

C’est s’aimer, se faire l’amour

C’est se dévoiler sans détour

Relancer des émotions en mémoire

Quand le corps à cœur est limité

Par les kilomètres ou être confiné

Plus que des pixels, offrande charnelle

Se toucher des oreilles et des yeux

Cela ne regarde que lui, eux, elle.s

Du moment qu’ils sont heureux.

Défaillir ou faillir

Jaillir et jouir

D’une faille spatiale

Une Space X, à la Pesquet

Comme Thomas et son projet

Te retrouver en micropesanteur

En légèreté , langueur, douceur

Ou savoir tout épicer

Loin de la chasteté, ta vestale

 Etre ta prêtresse sexuée

En offrande païenne t’ériger

Loin des vices et de la transgression

Langage de nos corps et communication

Nos seules lois et règles seront légion

Nos corps à corps , seul trait d’union

Déjà par ces mots, je te rejoins

Quand la liberté est un lien.

Laisser un commentaire