Là où – Maxime Le Forestier (1973) Video audio & paroles (lyrics)

Là où
La peau
Est plus tendre
Juste à côté
De ces grains d’or et d’ambre
Là où
Mes doigts
Glissent
Sur la soie
Vers cet émoi
Que je pressens dans
Un tremblement



Là où
La mer
Se déchaîne

Juste à côté
Des étoiles lointaines
Qui sont en Toi
Flammes dans le froid
Près de l’effroi
Près de la peur
Comme quand
Tu meurs

Là où
Les vagues s’écrasent
Juste à côté
Juste au bord de l’extase
Là où
Ton corps
Se calme et s’endort
Et cette mort
Cette brûlure

Cette déchirure

Là où
La mer
Se repose
Juste à côté
De ces grains d’ambre roses
Là où
Ma main
Caresse ta main
Et puis s’éteint
Comme moi-même
Sans même un
Je t’aime

Laisser un commentaire