Vanille et chocolat

Ici, Maintenant , ailleurs en d’autres temps, un bruit ….Brame du cerf ,  soupir frôlement  de branches , effleurement de ses bois, caresse végétale d’un baiser bestial. Sensuelle danse quand elle rampe sur son tronc, son torse animal, elle grimpe en lui et s’immisce dans tous ses interstices . Elle l’enlace , il se hisse .Il se dresse , elle s’hérisse . De sa  poussée de sève blanche il inonde la corolle noire de la fleur parfumée et délicate . Dans un ravissement , l’ Etoile du matin brille au firmament de la voûte céleste semant les graines de poussières issues de l’univers, le pollen des anges. Il ne pousse pas droit, elle l’en félicite et le tord à plaisir .

Pelage et miel, nectar invaginé dans une gaine étroite, sueur perlant comme la rosée ,l’étreinte resserre les liens et le jeune arbrisseau s’unit à cette belle plante grimpante dans la fougue du printemps .  Le prince « jeune cerf » se change en Pig mâle lion rugissant de plaisir , quand dans le fourreau il fouraille et mord à sang l’ingénue. Elle se débat  et puis cède avec délice sous les assauts plus doux, plus suaves, épicés. Une note d’amertume quand, d’une goutte de sang versée , d’un bourgeon éclaté ,une fleur sombre noire, orchidée aztèque, devient Licoféroce .

Vision surréaliste que la copulation de ces deux métamorphes. Végétale , animal, qui est lui , qui est liane? Qui se mêle, qui s’emmêle? Ils se baisent, ils se prennent et se donnent. Ils forniquent sans vergogne.

Leurs gestes s’attendrissent. Lovés l’un contre l’autre, ils mêlent leurs parfums, leurs fragrances, leurs phéromones. Ils se goûtent, ils se boivent découvrant la saveur de leur fluide respectif. Ils s’enivrent , s’enhardissent et chacun de posséder l’autre en caresses sensuelles.

La féroce chevauche le Pig mâle .et s’offre ainsi de nouveau . A lui de dominer dans cette joute indécente, et de sa chevelure , tenir comme une crinière ou comme un licou , domestiquer la belle. Montée à crû, Licoféroce se cabre et se cambre . Dans un dernier sursaut avant que n’arrive la vague orgasmique et les répliques cataclysmiques des spasmes, elle l’embrasse à pleine bouche et de sa langue en fait une muselière.

Domestiquant le fauve , Licoféroce s’adoucit et livre son secret . Vanille , elle était et de son amant chocolat découvrant son lubrique penchant, l’apprivoise comme par enchantement. De cette fusion naquit le vanillier, orchidée aux fruits capsules communément appelé gousses. Le breuvage légendaire Xocoatl naquit, boisson de cacao et graines de vanille pour le plus grand régal des gourmands, des goulues, des gourmets, des petits et des grands .

Ce qu’il est advenu de Pig Mâle Lion & Licoféroce, rien de pervers. La légende en garde le secret  et laissons donc, prince et princesse s’ébattre en toute saison.

Laisser un commentaire