Dépannage surprise

Il lui avait téléphoné  la veille . Le ton était presque grave , la voix caverneuse comme couverte d’un voile d’émotions incontrôlables. Elle s’en était un peu inquiétée. Qu’avait-il de si important à lui dire qu’il ne pouvait le faire en ligne?

Ah c’est comme ça qu’il osait lui dire que leur contrat devenait caduque et que chaque partie devait se retirer pour retrouver une relation nouvelle plus complice, plus confidente , plus intime mais dans le respect des désirs , des envies, des sentiments de chacun pour de tierces personnes, les absents, les lointains , les « aimants » ou soit disant tels.

Elle s’était apprêtée comme à l’accoutumée. Lingerie fine noire, robe moulante échancrée et courte pour que les regards se portent sur ses jambes gainées de bas couture plutôt que sur son visage qu’elle dissimulait derrière de grosses lunettes de soleil.

Trois coups de sonnette longs et un court, le code bien connu sur l’interphone la prévient de l’arrivée de son chauffeur, David. Elle le rejoint et s’engouffre dans la voiture . Il lui attrape la main et lui pose un baiser suivi d’un coup de langue dans la paume  qu’il maintient avec une douce fermeté . Suivant le protocole d’un rituel installé depuis des mois , elle récupère sa main , la glisse le long de sa cuisse, remonte jusqu’à la braguette de son jeans, fait mine de jouer avec le zip , la fait s’envoler et la dépose sur son torse , juste à l’endroit du cœur . C’est toujours ainsi , dans un silence où seul bourdonne le bruit du moteur qu’ils se saluent. Apres quelques échanges sur les banalités du quotidien de chacun , la santé, le boulot, la famille , David , les yeux brillants d’excitation lui dit :

  » Nous avons un petit peu de route à faire . Nous aurons le temps de discuter un peu de Nous pendant le trajet .Je t’emmène  aujourd’hui faire la connaissance d’une tres bonne amie.  » Un éclat de rire ponctue ses phrases . Il a toujours eu l’art et la manière d’instaurer une ambiance  sécurisante et caressante  ouvrant au partage de confidences sur leur vie privée et intime. Reviennent souvent les mêmes sujets où ils opposent leurs  arguments, leurs expériences, leurs lectures, leurs réflexions : comment faire la part des choses entre une attirance sexuelle d’un coup de foudre sentimental, les amours multiples , les libertés d’une relation ouverte , le besoin d’altérité pour ne pas tomber dans le fusionnel usant où la frustration et le déni aliènent. Polyamoureux, couple fissionnel, homme lesbien , hypersensibilité , non binaire, queer et dysphorie de genre : autant de thématiques dont ils tissent inlassablement la trame . Ils arrivent, David gare le véhicule devant une petite maisonnette entourée d’un joli parc arboré .

 Accueil chaleureux, grosses embrassades , une main au cul et lui  pince un téton à travers son fin tee shirt , elle  cheveux tres courts  à la garçonne  même plus nuque rasée , un joli tatouages en forme de liseron grimpant le long de son bras.

  Les présentations brèves sont faites. S’ensuit une  préparation de thé parfumé, avec des gestes tres lents comme le rituel japonais . Le lieu : ambiance orientale bouddha , encens , tissus  fuchsia et or filé hindoue. Une surprise préparée en accord entre David et Luka , leur hôte, notre hôte! Oui, mon dépanneur, comme j’aime à l’appeler, Sieur David convie la lo(u)ve à vivre une expérience en faisant découvrir une de ses amies intimes, Demoiselle Luka.

 « Laisse toi porter , prends cet instant comme on cueille une fleur » . Me sont offerts musique d’ambiance , air de flûte et d’harpe , tabla et Hang pan  et chants d’oiseaux , ruisseau , brise dans les arbres , grillons et bourdonnement d’abeilles , doux parfum flottant dans l’air . David me pose alors un bandeau sur les yeux. Luka me prend une main , David l’autre ; ils me guident dans les escaliers , lui passe devant et me hisse , Luka derrière ses 2 mains posées sur mes hanches me guide. Arrivée à l’étage , je me sens happée par la rapidité des événements. Je sens que des mains habiles glissent ma robe au-dessus de ma tête  maintenue d’une main ferme , bras levés au-dessus de la tête . Enchaînement : le soutien-gorge vite dégrafé  et ôté en me caressant les seins libérés , on me lie  les poignets . Tandis que je sens la pulpe de doigts venir tourner autour de mes mamelons , mains posées caressantes, englobantes puis ongles qui viennent me griffer la nuque et descendent lentement le long de la colonne vertébrale. Je me cabre et me cambre . Je me sens poussée avec délicatesse vers une autre pièce , appui sur les épaules pour me faire m’asseoir , un genou se glisse entre les miens et me fait écarter les jambes . Luka en experte défait les crochets du porte jarretelles  et glisse ses mains au niveau de mon entre -cuisse , et fait rouler les bas jusqu’aux pieds ainsi que le tanga .Me voilà nue sans voir ni pouvoir toucher ……… on me guide et me fait enjamber le rebord de la baignoire. A travers le foulard de soie qui me couvre les yeux je discerne des petites flammes vacillantes , des bougies  . Mmmm oui ces fragrances!! .. Bain moussant onctueux , eau à température idéale .. Je m’y allonge  voluptueusement. David à ma tête attrape mes mains  bras tendus poitrine saillante et offerte  et j’entends alors que quelqu’un s’introduit avec légèreté dans la baignoire . Un corps souple se colle à moi .Je sens ses seins, jolis globes aux extrémités saillantes et pointues me frôler.  C’est la somptueuse Luka. Une bouche se pose alors sur mes lèvres et une langue frétillante me fait entrouvrir mes lèvres …  mais à peine ce baiser dessiné , la bouche descend le long de mon cou , ses petites dents pointues me mordillent . Ses lèvres aspirent et sa langue chatouille titille et continue sa promenade. Mes tétons alors sont mis à l’honneur tandis que ma chatte  est goûtée, dégustée, titillée par la bouche experte de Luka tandis que le téton  subit le doux supplice d’être pressé , étiré, pincé , griffé, aspiré.

Les éclats de rire tombent comme des perles et David de sa voix testostéronée  de dire: » cadeau pour toi , je te présente Luka , la câline féline qui te donnera tout ce qu’elle ne pourra jamais m’offrir , une femme qui aime les femmes et moi je suis gâté de pouvoir assister  et participer à ce moment entre vous , entre nous . Et oui j’aime toutes les femmes et toujours attiré en grande amitié auprès des lesbiennes .. Tu m’as fait sourire en parlant de cet homme lesbien  et bien tu en as un à portée de main , de bouche et de cœur , ma belle « .  Et cette toilette si particulière a commencé par me caresser le pubis, les grandes lèvres en passant une  éponge naturelle aux rugosités surprenantes . .. Je ne vous raconte pas les sensations, les frissons . Ils me font me lever  , m’entourent dans un grande serviette chaude, me guident  vers la chambre. David me soulève dans ses bras et me  dépose au centre d’un grand lit , les draps sentent la menthe fraîche .

Caresses de tout le corps , massage sensuel , tandis que David m’embrassait ..  Sur le dos , les mains glissaient des épaules aux seins , tournant , les comprimant un peu puis descendent le long du ventre les hanches ,  à l’intérieur des cuisses , sur le pubis et se centrent sur mon sexe du mont de Venus à l’abricot en entier , malaxent les grandes lèvres , glissent le long de la fente pour s’immiscer entre les globes de mes fesses  chatouillant mon orifice avant de glisser le long du pli inter fessier . Elles les pressent , les bousculent , les malaxent encore : mains entre mon corps et le sommier du lit .. Et reprennent leur chemin vers mon fruit qui se mouille de cyprine . Oui j’ai envie que cette fille me baise  et que David y assiste et sent mes sens en fusion , qu’il y prenne part mais sans me pénétrer de son sexe , qu’il soit femme  aussi  en douceur , en lenteur . Oh oui, ces   mains qui  me saisissent les seins  les triturant inlassablement . Je sens des lèvres se poser sur mon sexe . Une langue pointue s’insinue , lape d’abord mon clito tres lentement sur toute la longueur de ma chatte à l’anus   avant de commencer à ne s’occuper que du petit bouton , l’aspirant , le léchant avec application , le traumatisant gentiment puis reprenant avec douceur extrême le long de toute  la fente. Je sens un doigt y pénétrer , accompagné d’une autre langue ,alors que les 2 comparses s’encouragent  encore plus lentement . Il appuie légèrement. « Vas-y, presse plus fort , accélère juste un peu et règle toi sur sa respiration , ses soupirs » murmure Luka .Il prend un cours, ma parole ! et j’entends dire le mâle :  » je peux , Maintenant ? « Oui  » répond Luka  et je l’imagine sourire ..mais que va-t-on me faire ??? 

J’entends un déclic et une vibration emplir l’air .. « Et non ma belle pas de sexe , de phallus, de sgog, de braquemard , de queue  en folie , mais un petit vibro pour te faire onduler de plaisir , laisse toi aller » . Je sens la jolie Luka grimper alors sur le lit et m’enjamber .  Et c’est son sexe chaud et odorant qu’elle m’offre . « David m’a précisé que tu n’aimais pas restée passive , ors tes mains sont liées mais ta langue est gourmande parait-il » . Que c’était bon de percevoir aux mouvements la croupe tendue de Luka tandis qu’elle se plaçait tête bêche pour admirer le spectacle et canaliser  l’excitation de David à me branler de son gode vibrant . Elle en contrôlait le rythme, la profondeur avec lequel il enfonçait et retirait le jouet sexuel . « Surtout ne pas s’emballer , ce n’est pas ta queue que tu tiens mais ton prolongement féminin , ton clito saillant et dressé qui vient posséder le petit con si appétissant de ton amie !! » dit-elle. Sensualité exacerbée , entre le feu de tout mon corps ,sexe offert, ouvert, ruisselant sous les coups de langue de Luka se calquant au rythme de la mienne en elle , le vibro manié avec dextérité d’une main par David tandis que de l’autre je l’entends branler lentement son sexe qui, devenu douloureux,  demande pitié . Luka s’amuse à taquiner ma bouche en se contorsionnant pour que je redresse la tête afin de ne pas quitter le contact et goûter sa cyprine .Lui donner aussi du plaisir avec ce qu’on m’accorde de liberté, ma bouche .

 Privée de la vue et du toucher , je m’enivre de toutes les odeurs qui flottent dans la pièce. Je me régale de leurs soupirs, leurs murmures , leurs encouragements, les compliments qu’ils s’adressent … Situation insupportable à ne pas se laisser aller totalement , à s’abandonner à cette vague de plaisir qui commence à me submerger , à ce cap où la digue doit lâcher . Fulgurance ! à la vitesse de la lumière la jouissance arrive , vrillante, spasmodique  en un seul gémissement plus puissant que les autres et cette sensation de défaillir , de partir , de s’envoler pour un ailleurs , hors du temps . Ne dure que quelques secondes et je sens le corps de ma suceuse se tendre , les muscles se contractent en chaîne , tendue , dressée sur ma langue  elle vient et jouit aussi , emportée par mon orgasme  elle m’accompagne …  David , alors, me détache enfin les mains et m’ôte le bandeau . Luka se cale tout contre moi dans ce grand lit ; Luka passant avec émotion ses mains sur chacun d’entre nous . David, lui, nous couvre d’un drap de lin et nous dit :  » je reviens dans 15 minutes. Je vous laisse papoter entre vous, les filles et puis je te raccompagne chez toi, ça te va ma douce qui n’est pas à moi ? « . Ses paroles résonnent ponctuées d’un de ses fameux clins d’œil, son sourire resplendit . Ce que nous nous sommes dit avec Luka  ne vous regarde pas , discussion de filles !^^ 

Laisser un commentaire